Cybersécurité – Un enjeu essentiel pour les entreprises en 2023

La cybersécurité est un enjeu majeur pour les entreprises de toutes tailles et de tout secteur d’activité. Alors que les attaques informatiques se multiplient, il est essentiel de prendre des mesures pour protéger vos données et vos systèmes contre les cyberattaques. 

La Fibre Pro est à vos côtés pour vous aider. Dans cet article, découvrez les principaux enjeux de la cybersécurité en 2023 et les mesures à prendre pour vous protéger.

Qu’est-ce que la cybersécurité en informatique ? Définition !

La cybersécurité est la protection des systèmes connectés à l’internet, tels que le matériel, les logiciels et les données, contre la cybercriminalité. Cette pratique est utilisée par les particuliers et les entreprises pour se protéger contre les accès non autorisés aux centres de données et autres systèmes informatisés.

Une stratégie de cybersécurité solide peut fournir une bonne position de sécurité contre les attaques malveillantes. Des attaques visant à accéder, modifier, supprimer, détruire ou extorquer les systèmes et les données sensibles. Aussi, la cybersécurité permet de prévenir les attaques visant à désactiver ou à perturber le fonctionnement d’un système ou d’un appareil.

 

Cybersécurité - Un enjeu essentiel pour les entreprises

 

Quel est le rôle de la cybersécurité ?

Avec l’augmentation du nombre d’utilisateurs, de dispositifs et de programmes dans l’entreprise moderne, combinée au déluge de données, dont la plupart sont sensibles ou confidentielles, l’importance de la cybersécurité ne cesse de croître. Le volume et la sophistication croissants des cyberattaquants et des techniques d’attaque aggravent encore le problème.

Quels sont les éléments de la cybersécurité et comment fonctionne-t-elle ?

Le domaine de la cybersécurité peut être décomposé en plusieurs sections différentes ; dont la coordination au sein de l’organisation est cruciale pour le succès d’un programme de cybersécurité. Ces sections sont les suivantes :

  • Sécurité des applications ;
  • Sécurité des informations ou des données ;
  • Sécurité des réseaux et d’accès aux réseaux ;
  • Planification de la reprise après sinistre et de la continuité des activités ;
  • Sécurité opérationnelle ;
  • Sécurité du cloud ;
  • Sécurité des infrastructures critiques ;
  • Sécurité physique ;
  • Formation des utilisateurs finaux.

Dans un premier temps, maintenir la cybersécurité dans un paysage de menaces en constante évolution est un défi pour toutes les entreprises.

Les approches réactives traditionnelles, dans lesquelles les ressources étaient consacrées à la protection des systèmes contre les plus grandes menaces connues, tandis que les menaces moins connues restaient sans défense, ne sont plus une tactique suffisante.

Ainsi, pour suivre l’évolution des risques de sécurité réseau, une approche plus proactive et adaptative est nécessaire. Plusieurs organisations consultatives clés en matière de cybersécurité proposent des conseils.

Par exemple, le National Institute of Standards and Technology (NIST), aux Etats-Unis, recommande d’adopter une surveillance continue et des évaluations en temps réel dans le cadre d’une évaluation des risques pour se défendre contre les menaces connues et inconnues.

En France, cette mission de conseil et surveillance est assuré par l’ANSSI ; l’Autorité Nationale en matière de Sécurité et de défense des Systèmes d’Information.

Pourquoi choisir d’investir dans la cybersécurité pour son entreprise ?

Les avantages de la mise en œuvre et du maintien de pratiques de cybersécurité sont les suivants :

  • La protection des entreprises contre les cyberattaques et les violations de données.
  • Protection des données et des réseaux.
  • Prévention de l’accès non autorisé des utilisateurs.
  • Amélioration du temps de récupération après une violation.
  • Protection des utilisateurs finaux et des dispositifs d’extrémité.
  • Conformité réglementaire.
  • Continuité des activités.
  • Amélioration de la confiance dans la réputation de l’entreprise et de la confiance des développeurs, partenaires, clients, parties prenantes et employés.

Quels sont les différents types de menaces pour la cybersécurité ?

Se tenir au courant des nouvelles technologies, des tendances en matière de sécurité et des renseignements sur les menaces est une tâche difficile. Elle est nécessaire pour protéger les informations et autres actifs contre les cybermenaces. Des cybermenaces qui prennent de nombreuses formes. Les types de cybermenaces sont les suivantes.

Les logiciels malveillants ou malwares

Les logiciels malveillants sont une forme de logiciel malveillant dans laquelle tout fichier ou programme peut être utilisé pour nuire à un utilisateur d’ordinateur. Cela inclut les vers, les virus, les chevaux de Troie et les logiciels espions.

Les rançongiciels ou ransomwares

Les rançongiciels sont un autre type de logiciels malveillants. Il s’agit d’un attaquant qui verrouille les fichiers du système informatique de la victime généralement par cryptage et exige une rançon sous forme de paiement pour les décrypter et les déverrouiller.

L’ingénierie sociale ou social engineering

L’ingénierie sociale est une attaque qui s’appuie sur l’interaction humaine pour inciter les utilisateurs à enfreindre les procédures de sécurité. L’objectif est d’obtenir des informations sensibles qui sont généralement protégées.

Le phishing

Le phishing est une forme d’ingénierie sociale qui consiste à envoyer des e-mails qui ressemblent à ceux de sources réputées ou connues. Cela peut aussi être représenté sous forme de pièces jointes suspectes. Souvent des attaques aléatoires, l’intention de ces messages est de voler des données sensibles ; comme des informations de carte de crédit ou de connexion.

Le spear phishing

Le spear phishing est un type d’attaque par hameçonnage via e-mail ou autre qui a pour cible un utilisateur, une organisation ou une entreprise.

Les menaces d’initiés ou insider threats

Les menaces d’initiés sont des violations de la sécurité ou des pertes causées par des humains ; par exemple des employés, des sous-traitants ou des clients. Aussi, les menaces d’initiés peuvent être de nature malveillante ou négligente.

Les attaques par déni de service distribué (DDoS)

Les attaques par déni de service distribué (DDoS) sont celles dans lesquelles plusieurs systèmes perturbent le trafic d’un système ciblé ; tel qu’un serveur, un site web ou une autre ressource du réseau. En inondant la cible de messages, de demandes de connexion ou de paquets, les attaquants peuvent ralentir le système ou le faire tomber en panne. Empêchant ainsi le trafic légitime de l’utiliser.

Les menaces persistantes avancées ou Advanced Persistent Threats (APT)

Les menaces persistantes avancées (APT) sont des attaques ciblées prolongées au cours desquelles un attaquant à accès au réseau et reste non détecté pendant de longues périodes dans le but de voler des données.

Les attaques de type « Man-in-the-middle » (MitM)

Les attaques de type « Man-in-the-middle » (MitM) sont des attaques d’écoute qui impliquent qu’un attaquant intercepte et relaie des messages entre deux parties qui pensent communiquer l’une avec l’autre.

La cybercriminalité a bien des visages !

Parmi les autres attaques courantes, on peut citer les réseaux de zombies, les attaques de type « drive-by-download », les kits d’exploitation, la publicité mensongère, le vishing, les attaques de type « credential stuffing ». Aussi, citons les attaques de type « cross-site scripting » (XSS), les attaques de type « SQL injection », les attaques de type « business email compromise » (BEC) et les exploits « zero-day ».

Rester au fait de l’actualité pour se prémunir des cyberattaques

Il faut suivre l’actualité en permanence pour se prévenir au maximum contre les risques de cyberattaques.

En effet, les nouvelles techniques mis au points par les cybercriminels sont de plus en plus intelligentes et complexes. Les bonnes pratiques sont relayés par les médias dans un but de gestion des risques à propos de vos informations sensibles.

Quels sont les principaux défis en matière de cybersécurité ?

La cybersécurité est sans cesse remise en question par les pirates informatiques, la perte de données, la protection de la vie privée, la gestion des risques et l’évolution des stratégies de cybersécurité. Le nombre de cyberattaques ne devrait pas diminuer dans un avenir proche.

Aussi, l’augmentation des points d’entrée des attaques, comme avec l’arrivée de l’internet des objets (IoT), accroît la nécessité de sécuriser les réseaux et les appareils.

Comment se protéger si tout change constamment ?

L’un des éléments les plus problématiques de la cybersécurité est la nature évolutive des risques de sécurité. À mesure que de nouvelles technologies apparaissent et que la technologie est utilisée de manière nouvelle ou différente, de nouvelles voies d’attaque se développent. Il peut être difficile de suivre ces changements fréquents et les progrès des attaques ; ainsi que de mettre à jour les pratiques pour s’en protéger.

Il s’agit notamment de s’assurer que tous les éléments de la cybersécurité sont continuellement mis à jour pour se protéger contre les vulnérabilités potentielles. Cela peut être particulièrement difficile pour les petites organisations qui n’ont pas le personnel ou les ressources internes nécessaires.

En outre, les entreprises peuvent recueillir un grand nombre de données potentielles sur les personnes qui utilisent un ou plusieurs de leurs services. Avec l’augmentation du nombre de données collectées, la probabilité qu’un cybercriminel veuille voler des informations personnelles identifiables (PII) est une autre préoccupation.

Par exemple, une société qui stocke des IIP dans le cloud peut faire l’objet d’une attaque par ransomware. Les entreprises doivent faire ce qu’elles peuvent pour empêcher une violation du cloud.

Cybersécurité et formation

Les programmes de cybersécurité doivent également porter sur la formation des utilisateurs finaux. Les employés peuvent accidentellement introduire des virus sur le lieu de travail avec leurs ordinateurs portables ; ou leurs appareils mobiles. Une formation régulière à la sensibilisation à la cybersécurité aidera les employés à jouer leur rôle dans la protection de leur entreprise contre les cybermenaces. 

La pénurie de personnel qualifié en matière de cybersécurité constitue un autre défi pour la cybersécurité. À mesure que la quantité de données collectées et utilisées par les entreprises augmente, le besoin en personnel de cybersécurité pour analyser, gérer et répondre aux incidents augmente également.

De la sensibilisation à la culture

Si la sensibilisation à la cybersécurité est la première étape. Les employés doivent adopter volontairement et utiliser de manière proactive les pratiques de cybersécurité ; tant sur le plan professionnel que personnel, pour qu’elle soit réellement efficace. C’est ce qu’on appelle une culture de la cybersécurité ou une culture de la sécurité informatique

La culture de la cybersécurité est définie comme la conscience, les attitudes et les comportements collectifs d’une entreprise à l’égard de la sécurité. Des études ont montré que les sociétés dotées d’une forte culture de la cybersécurité bénéficient d’une meilleure visibilité des menaces potentielles. Aussi, l’étude a montré une réduction des cyberincidents et d’une plus grande résilience après une attaque ; entre autres avantages mesurables.

Pour que la culture de la sécurité soit la plus efficace possible, il est important de rendre la formation à la cybersécurité non seulement attrayante mais aussi pertinente pour les employés ; afin qu’ils comprennent l’impact de la cybersécurité sur leur vie professionnelle et privée.

La formation à la sécurité informatique peut également les aider à la maison. Avec la main-d’œuvre hybride d’aujourd’hui, cet état d’esprit est plus important que jamais.

Comment l’automatisation est-elle utilisée dans la cybersécurité ?

L’automatisation est devenue une composante intégrale pour maintenir les entreprises protégées contre le nombre croissant et la sophistication des cybermenaces. L’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) et de l’apprentissage automatique dans des domaines où les flux de données sont très volumineux peut contribuer à améliorer la cybersécurité dans trois grandes catégories.

La détection des menaces. Les plateformes d’IA peuvent analyser les données et reconnaître les menaces connues, ainsi que prédire les nouvelles menaces.

Réponse aux menaces. Les plateformes d’IA créent également des protections de sécurité et les mettent en œuvre automatiquement.

Renforcement humain. Les professionnels de la sécurité sont souvent surchargés d’alertes et de tâches répétitives. L’IA peut contribuer à éliminer la fatigue des alertes en triant automatiquement les alarmes à faible risque et en automatisant l’analyse des big data et d’autres tâches répétitives ; libérant ainsi les humains pour des tâches plus sophistiquées.

Parmi les autres avantages de l’automatisation en matière de cybersécurité, citons la classification des attaques, la classification des logiciels malveillants, l’analyse du trafic, l’analyse de la conformité, etc. Le but étant de ralentir les cybercriminels.

Cybersécurité ou sécurité des systèmes d’information ?

Ces deux notions paraissent proches, mais elles ne signifient pas exactement la même chose.

La cybersécurité, c’est la protection des systèmes d’information et des données numériques contre les attaques et les intrusion. Elle a pour but de garantir la confidentialité, l’intégrité et la disponibilité de ces informations. La sécurité des systèmes d’information est une composante importante de la cybersécurité.

Fournisseurs et outils de cybersécurité

Les fournisseurs dans le domaine de la cybersécurité offrent généralement une variété de produits et de services de sécurité. Les outils et systèmes de sécurité les plus courants sont les suivants :

  • La gestion des identités et des accès (IAM)
  • Pare-feu ou firewall
  • Protection des points de terminaison
  • Antimalware
  • Systèmes de prévention et de détection des intrusions (IPS/IDS)
  • Prévention des pertes de données (DLP)
  • Détection et réponse aux points d’extrémité
  • Gestion des informations et des événements de sécurité (SIEM)
  • Outils de cryptage
  • Scanners de vulnérabilité
  • Réseaux privés virtuels (VPN)
  • Plateforme de protection des charges de travail dans le cloud (CWPP)
  • Courtier en sécurité d’accès au cloud (CASB)

Quels sont les métiers de la cybersécurité ?

Alors que le paysage des cybermenaces continue de s’étendre et que de nouvelles menaces apparaissent comme les menaces IoT il faut des personnes sensibilisées à la cybersécurité et dotées de compétences en matériel et en logiciels.

Ainsi, les professionnels de l’informatique et autres spécialistes de l’informatique sont nécessaires dans des rôles de sécurité, tels que :

Le directeur de la sécurité de l’information (CISO) est la personne qui met en œuvre le programme de sécurité dans l’ensemble de l’organisation. Aussi, il supervise les opérations du service de sécurité informatique. Le chef du bureau de la sécurité (CSO) est le cadre responsable de la sécurité physique et/ou de la cybersécurité d’une entreprise.

Les ingénieurs en sécurité protègent les actifs de l’entreprise contre les menaces. Ainsi, ils mettent l’accent sur le contrôle de la qualité au sein de l’infrastructure informatique.

Les architectes de sécurité sont chargés de planifier, d’analyser, de concevoir, de tester, de maintenir et de soutenir l’infrastructure critique d’une entreprise.

Les analystes de sécurité ont plusieurs responsabilités. Notamment la planification des mesures et des contrôles de sécurité ou la protection des fichiers numériques. Enfin, ils s’occupent aussi de la réalisation d’audits de sécurité informatique internes et externes.

Les testeurs de pénétration sont des hackers éthiques qui testent la sécurité des systèmes, des réseaux et des applications, en recherchant les vulnérabilités. Des vulnérabilités qui pourraient être exploitées par des acteurs malveillants.

Les chasseurs de menaces sont des analystes des menaces. Ainsi, ils ont pour objectif de découvrir les vulnérabilités et les attaques et à les atténuer avant qu’elles ne compromettent une entreprise.

Enfin, parmi les autres carrières en cybersécurité, citons les consultants en sécurité, les responsables de la protection des données, les architectes de la sécurité des clouds, les gestionnaires et analystes des opérations de sécurité (SOC),  les cryptographes, etc.

Découvrez également les métiers de la fibre !