Quelles sont les différences entre les câbles fibre optique et les câbles cuivre ?

Quelles sont les différences entre les câbles fibre optique et les câbles cuivre ? Un câble fibre optique est-il vraiment mieux ? Les câbles optiques offrent-ils des avantages visibles ? Voici les questions auxquelles nous allons répondre dans cet article.

Les principales différences entre les câbles fibre optique et les câbles cuivre résident notamment dans leur coût, la vitesse qu’ils offrent et les options de câblage qu’ils permettent. Aujourd’hui, les entreprises disposent de plusieurs options pour prendre en charge leurs transmissions de réseaux câblés ; mais aussi sans fil. Gardez à l’esprit que tous les points d’accès sans fil ont un composant filaire. Les normes varient en fonction du type de connectivité à utiliser.

Pour l’ethernet, le protocole le plus utilisé aujourd’hui, Ethernet Alliance publie chaque année une feuille de route. Elle explique les spécifications nouvelles et émergentes. L’Institute of Electrical and Electronics Engineers Inc. tient à jour une liste d’autres spécifications de câblage.

 

Câbles Fibre Optique vs câbles cuivre : avantages et inconvénients

Il existe des avantages et des inconvénients pour les méthodes de distribution en fibres et en cuivre. La fibre est, en général, la méthode la plus acceptée. Elle est utilisée pour les applications de backbone et de longue distance.

 

Quelle sont les différences entre les câbles fibre optique et les câbles cuivre ?

 

Le cuivre reste dominant pour les connexions de serveur à commutateur et de bureau à commutateur. La raison est simple : les ports cuivre sont moins chers et peuvent négocier automatiquement ; c’est-à-dire qu’ils peuvent supporter plusieurs vitesses sur le même port.

Un autre avantage du cuivre est la possibilité de fournir une alimentation en courant continu sur le câblage de données ; éliminant ainsi le besoin d’exécuter des services électriques supplémentaires à une variété de dispositifs terminaux. Si vous comparez la fibre par-rapport au cuivre, tenez compte du support (cuivre ou fibre).

Tenez aussi compte du coût des ports aux deux extrémités et de la durée de prise en charge de l’application. Enfin, pensez aussi à prendre en compte les coûts de maintenance. L’examen des coûts par port et de l’énergie n’est pas aussi révélateur que l’examen du coût total pour vos besoins de communication.

En décidant où et quand utiliser la fibre par rapport au cuivre, ou en décidant d’utiliser les deux, il faut aussi penser aux distances à supporter et aux vitesses de transmission requises.

 

Câbles cuivre à paires torsadées

Le câblage en cuivre est disponible en paires torsadées blindées et non blindées (UTP) et classé selon certaines catégories ; F/UTP, UTP, et S/FTP, etc. Toutes ces catégories prennent en charge le PoE (Power over Ethernet), PoE + et le nouveau PoE ++ / UPoE. Plus la catégorie est élevée, meilleure est la performance de transmission. Aussi, les systèmes blindés offriront une meilleure dissipation de la chaleur dans les applications alimentées.

Les canaux de câblage structurés en cuivre, tels que BASE-T, sont conçus (dans la plupart des cas) pour supporter 100 mètres. Selon l’Organisation internationale de normalisation (ISO), certaines réductions de longueur sont cependant nécessaires pour le câblage dans les zones à forte chaleur.

Ainsi, le facteur de déclassement blindé est environ de moitié par-rapport à celui des systèmes non blindés dans ces zones à forte chaleur. À l’exception des catégories 7 et 7A, toutes les interfaces cuivre pré-citées utilisent des connecteurs RJ-45. Les connecteurs de catégorie 7 et 7A sont spécifiés par les normes ISO / CEI ; qui sont appliquées dans le monde entier.

 

Les câbles à fibre optique

Les taux de transmission des fibres dépendent de la distance, du diamètre de la fibre et de la source de lumière utilisée pour déplacer la lumière sur la fibre. La fibre monomode est conçue pour les applications les plus longues. La fibre multimode est, quand à elle, généralement utilisée pour les applications de liaison montante, de serveur à commutateur et de backbone plus courtes.

Les distances de fibre sont des longueurs maximales et peuvent diminuer en fonction des budgets de perte de liaison. Un budget de perte de liaison par fibre est une combinaison de la distance totale de la fibre et du nombre de connecteurs dans le canal. Plus le nombre de connecteurs dans le canal est grand, plus la distance supportée est courte.

Ensuite, les nouveaux connecteurs à faible perte augmentent le nombre de connexions pouvant être utilisées dans un canal ; tout en prenant en charge l’application. Aussi, il convient également de noter que, dans certains cas, les combinaisons électroniques et de fibres actives peuvent supporter des distances supérieures à celles indiquées ; en raison des progrès de l’électronique active. Les distances généralement indiquées sont basées sur les normes publiées ; et non sur les capacités d’application de certains composants électroniques.

Toutes les normes exigent l’utilisation d’un connecteur LC dans les connexions à fibres optiques à deux brins ; pour les applications parallèles multistrand au-delà de 10 Gbps. Ainsi, le connecteur acceptable est un MPO / MTP, ou push-on multifibre push-on / mécanique ; avec comme différence que le MTP a des broches d’alignement en acier inoxydable.

 

Anatomie des câbles optiques

Les fibres sont individuellement entourées de plusieurs couches de matériaux de renforcement qui les protège et empêche les signaux lumineux de s’échapper. Un câble typique posé par un FAI contient plusieurs fibres individuelles de ce type, ce qui permet la transmission de gros volumes de données à l’aide d’une seule connexion.

Fibre optique monomode et fibre optique multimode

La fibre optique monomode contient un noyau plus petit et relaie les transmissions par diodes laser sur de très longues distances. La fibre multimode relaie la lumière LED à l’aide d’un noyau plus grand en la faisant «rebondir» jusqu’à ce qu’elle atteigne sa destination sur une distance plus courte.

Ce dernier type de fibre est bien meilleur marché. Raison pour laquelle elle est couramment utilisée dans les réseaux urbains.

Code de couleurs

Souvent, toutes les fibres d’un câble sont du même type. Dans ces cas, les couches extérieures ont un code de couleur correspondant. De plus, les fournisseurs d’accès Internet proposant des offres fibre pro marquent également les faisceaux de fibres individuels à l’intérieur du câble afin de faciliter l’installation de la fibre lorsque les câbles doivent être épissés ensemble.

 

Connexion fibre optique : simplex vs duplex

Ensuite, vous le savez surement, les connexions vont dans deux sens différents. Les câbles sont principalement vendus en : simplex ou duplex. Les câbles en duplex transportent deux câbles de fibre distincts reliés par un revêtement extérieur mutuel ; et ont deux sorties à chaque extrémité. Chaque câble ne relaie les données que dans un sens, ce qui rend les câbles duplex parfaitement adaptés aux connexions à fort trafic ; tels que les commutateurs à fibre optique, les serveurs et les ports dorsaux.


Rapidité, fiabilité et efficacité

Enfin, si la rapidité, la fiabilité et l’efficacité sont importants pour vous ou votre société, le choix de la fibre optique s’impose de lui-même.

 

La fibre noire

Ensuite, il n’est pas rare que des câbles fibre optique non utilisés dans l’immédiat soient installés. Ce sont des fibres inactives ou non éclairées. Ces fibres optiques sont appelées «fibres noires» et peuvent être utilisées dans le cas où davantage de capacité est requise dans le futur ; surtout dans une zone très dense.

Ainsi, par conséquent, les réseaux de fibres optiques sont hautement évolutifs ; surtout si on les compare avec le réseau câble coaxial et le réseau DSL. Il sera donc plus simple pour les FAI de développer leurs réseaux très haut débit au fur et à mesure des besoins de raccordement à la fibre optique. Le raccordement optique peut coexister en parallèle du câble téléphonique.

 

En conclusion : 

Lorsque vous prenez des décisions cruciales en matière de câblage, il est important de prendre en compte les différences de la fibre par-rapport au cuivre. Ainsi, il convient aussi d’examiner avec soin quel câble optique ou paire torsadée cuivre fonctionnera le mieux et où, dans votre réseau.

Enfin, pour votre réseau LAN ou votre réseau WAN n’hésitez pas à faire appel à La Fibre Pro. Nos chargés de projets vous conseillerons sur les meilleurs solutions pour votre entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *